Archives pour la catégorie Doc et perf radio

Le Passage du Nord-Ouest – France culture

Ecoute ici

Un Docu-fiction d’Aline Pénitot, co-produit par France Culture, la RTBF, la KNR (radio groenlandaise) / Sélectionné dans le cadre de la bourse Du côté des ondes lancée par la RTBF, la SACD et la SCAM Belgique, la SACD et la SCAM France et la promotion des lettres de la Fédération Wallonie Bruxelles. 

Relation d’une traversée de l’Océan Glacial Arctique à la voile.

Certains baleiniers en ont déduit que le Passage du Nord-Ouest, qui a posé si longuement un problème à l’homme, n’en fut jamais un pour la baleine. Herman Melville, Moby Dick.

Passage du Nord-Ouest
Passage du Nord-Ouest Crédits : Aline Pénitot, Thierry Fabing, Arielle Corre
Le Passage du Nord Ouest - 6
Le Passage du Nord Ouest – 6 Crédits : Aline Pénitot, Thierry Fabing, Arielle Corre

Il était temps de s’engager comme équipière à bord du Baloum Gwen, un voilier en acier, mouillé dans l’archipel des îles aléoutiennes tout prêt la Russie. Il était question d’emprunter une route maritime ni ouverte, ni fermée, parfois sans carte, parfois sans fond : le Passage du Nord-Ouest. C’était le moment de naviguer sur les glaces flottantes, de partir sur les plaines abyssales, de découvrir le monde hyperboréen, de se mêler aux peuples du grand nord, de retrouver la violence de l’océan. La traversée du pôle nord magnétique à la voile, d’Alaska au Groenland, va durer quatre mois.

Cette pièce radiophonique est issue du carnet de voyage écrit par Aline Pénitot au long de l’expédition et des prises de sons d’un autre voyage au Groenland.

En écoutant le bassoniste Brice Martin, Aline Pénitot a entendu des baleines, des vents, de la glace et des courants. Lors de l’écriture de la pièce radiophonique, le basson est passé par-delà les textes récités par Delphine Gardin, il est devenu un personnage réel embarqué dans l’écoute de cette longue traversée. Constamment dans l’ombre du récit, il met l’accent sur ce qui est indicible, ineffable, irracontable.

Texte, création sonore, montage, prise de son à Paris et au Groenland : Aline Pénitot / Basson : Brice Martin / Voix : Delphine Gardin, Jean Furst, Jeanne Lacland, Erna Lynge et Jérémias Jensen / Baleines : Olivier Adam, CNRS-CNPS / Prises de son à la RTBF : Pierre Devalet/ Mixage à Radio France : Djaisan Taouss

De chaleureux remerciements à Henriette Rasmussen et Thierry Fabing.

Carte du Passage Nord-Ouest
Carte du Passage Nord-Ouest

Le Panorama du froid de Jochen Gerner

Tout au long de l’expédition, Jochen Gerner, est devenu le correspondant à terre de ce journal de voyage. Il envoie par mail des cartes postales recouvertes à l’acrylique selon un principe de glaciation formelle. Légendée suivant une contrainte géographique et polaire, cette série de dessins est devenueLe Panorama du froid, é dité par l’Association . Ce livre sort le 16 mai 2013.

Le Passage du Nord-Ouest est diffusé dans l’émission Par Ouï-Dire de la Première-RTBF à 22H le 20 mai.Et le 16 mai également dans les programmes en langue étrangère de la Radio Groenlandaise, la KNR.

Suivi de :

Le retour de Pénélope Composition électroacoustique d’Aline Pénitot Pénélope a fait un beau et long voyage.A Ulysse, elle avait dit : “Printemps, tu verras, je serais de retour.” Elle hésite à rentrer. Elle n’a pas les mots pour raconter.

Loin de Damas – France Culture

Ecoute ici.

Un documentaire de création d’Aline Pénitot / Réalisation Gilles Mardirossian / Musique Jasser Haj Youssef

Inspiré du livre Loin de Damas d’Omar Youssef Souleimane, Éditions Le temps des cerises. / Mixage Mathieu Leroux

Syrie, comment représenter la réalité de la guerre ?

Goutha assiégée, Damas, Syrie (Besieged eastern Goutha, Damascus, Syria)
Goutha assiégée, Damas, Syrie (Besieged eastern Goutha, Damascus, Syria) Crédits : Mohammad Brada / DR

Quelle est la bonne distance pour écouter la réalité de la guerre ?

Quand nous passerons les frontières, fuyant les balles, ne dit à personne que nous sommes vivants. Omar Youssef Souleimane.

Alors que la guerre en Syrie s’éternise et qu’elle pousse des millions de Syriens et de Syriennes sur les routes de l’exil, Aline Pénitot s’est demandée : qu’elle est la bonne distance pour écouter la réalité de la guerre ?

Est-ce en restant au ras des récits et de leur brutalité ? Dans les paysages sonores d’Alsace ou d’Istanbul  entourant aujourd’hui des Syriens et Syriennes en exil ? Par la distance des poèmes d’Omar Souleimane Youssef lus par Kashan Kalkor, un exilé d’Istanbul .  A l’écoute commune d’un orage, à moins que ce ne soit un bombardement. Est-ce qu’il faut passer à travers la musique de Jasser Haj Youssef qui s’approche et s’éloigne, répond et questionne jusqu’à absorber la guerre ? Dans la traduction de Nada qui circule entre les langues et traduit les émotions? Par les allers-retours du micro tendu ?

Istanbul. En lisant Omar Youssef Souleimane
Istanbul. En lisant Omar Youssef Souleimane Crédits : Aline Pénitot / DR

Peut – être est -ce par le cri dans le vide d’Adib Shamas depuis Mulhouse :

Ils m’ont demandé plein de fois de raconter la guerre, les tortures, la sortie de la Syrie, l’exil. Mais ils ne m’ont jamais demandé qui j’étais. Et je crois que jusqu’à maintenant, personne ne m’a jamais posé la question.

Peut-être encore est-ce en écoutant le récit factuel de l’exode de Samah Renan et ses quatre enfants depuis sa maison bombardée jusqu’à la morgue de Paris pour y retrouver une nièce, en passant par la Turquie, un bateau, douze pays; ou à travers l’histoire irréelle de Muhammad Zaal Alsalloum depuis Istanbul jusqu’au sud de la Syrie où il fut forcé de rester pendant sept ans? Lui, qui a traversé le désert, les champs de mines, les prisons, les territoires de Daesh,  parle en s’amusant du son des « éléphants qui lâchent des missiles » dans un humour glaçant et distant qui déplace la « folie de la Syrie » et la fait venir jusqu’à nous.

Dominicains de Haute - Alsace. Jasser Haj Youssef et Gilles Mardirossian.
Dominicains de Haute – Alsace. Jasser Haj Youssef et Gilles Mardirossian. Crédits : Aline Pénitot / DR