Les dix commandements de la Pacotilleuse

« – 1er commandement : tu ne tricheras point sur l’origine de ta marchandise. Rhum de la Jamaïque, n’est pas le rhum de la Martinique. Cigare de Cuba n’est pas pétun de Saint-Domingue.

– 2e commandement : tu ne t’éterniseras point dans le même lieu. Ni la fièvre de la Nouvelle-Orléans, ni la mollesse de Carthégène des Indes, ni la prestance de Saint-Pierre ou encore l’enchanteresse Havane ne doivent te faire oublier que le voyage est ton destin.

– 3e commandement : tu n’amarreras tes sentiments à aucune créature masculine en particulier, car le chagrin d’amour t’est interdit.

– 4e commandement : tu procureras à tes amants et à tes enfants, de quelque terre qu’ils soient, la même quantité d’affection.

– 5e commandement : [une erreur d’impression ? – aucun 5e cdt]

– 6e commandement : tu adoreras les esprits Shemine et Maboya, Jésus-Christ et la vierge Marie, Papa-Legba et Erzulie-Fréda, Mariémen et Nagourmira, Allah l’Unique.

– 7e commandement : tu vénéreras toutes les langues, même les plus difficiles à prononcer – même le danois ! – car aucun d’elles est le domicile d’une divinité.

– 8e commandement : tu ne thésauriseras point. Achète, vends, rachète, revends sans pièce repos. Le plaisir est dans le changer-de-mains.

– 9e commandement : tu accueilleras chaque emmerdassion, chaque chiennerie de l’existence, avec un sourire égal.
– 10e commandement : tu suivras à la lettre les neuf premiers cdts. Sinon la maudition s’abattra sur ta tête. »
Raphaël Confiant, Adèle et la pacotilleuse.

Traduction anglaise Emily Lechner

First commandment: thou shalt not lie about the origin of thy merchandise. Jamaican rum is not rum from Martinique. A Cuban cigar is not some San Domingo stogie.

Second commandment: thou shalt not remain in one place for too long. Neither the fever of New Orleans, nor the languor of Cartagena, nor the royal bearing of Saint-Pierre nor even Havana the Enchantress shall maketh thee forget that to travel is thy fate.

Third commandment: thou shalt not pin thy hopes on any singular creature of the male persuasion, for it is forbidden thee to be heartbroken.

Fourth commandment: thou shalt give unto thy lovers and thy children, wherever they may be, the same quantity of affection.

Fifth commandment: [printing error? no fifth commandment]

Sixth commandment: thou shalt worship the spirits Shemine and Maboya, Jesus Christ and the Virgin Mary, Papa-Legba and Erzulie-Fréda, Mariémen and Nagourmina, Allah the One and Only.

Seventh commandment: thou shalt venerate all the tongues of the world, even the hardest to pronounce – even Danish! – for each one is the dwelling of a god.

Eighth commandment: thou shalt not hoard. Buy, sell, buy back, resell, and let not one coin burn a hole in thy pocket. The pleasure lies in the changing of hands.

Ninth commandment: thou shalt accept all the bullshit that existence throws your way, every low blow from that crazy bitch called life, with a beatific smile.

Tenth commandment: thou shalt keep these first nine commandments and follow them to a T. If not, a curse shall be upon thee.

Publicités